lundi 10 novembre 2014

Le triangle noir de la discrimination

Ne laissez personne vous coller un diagnostic psychiatrique. Ne collez à personne un diagnostic psychiatrique. Ceux qui collent un diagnostic psychiatrique à un être humain ne valent pas mieux que des esclavagistes.

Le triangle noir pour "asozial" servait à distinguer les "malades mentaux" dans les camps nazis.


image wikipedia commons

En 1852, le médecin français Benedict Morel publia son "traité des dégenerescences" théorisant les malades mentaux comme des dégénérés.
1916: Ernst Rüdin professeur de psychiatrie écrivit une étude sur la génétique de la schizophrénie et commença une campagne pour en "purifier" l'Allemagne.
En 1934 commencèrent les programmes de stérilisation forcée puis en 1939 d'extermination des personnes psychiatrisées par le troisième reich. Ainsi le programme d'euthanasie T4 et les camps de la mort étaient présentés comme un effort pour éradiquer la schizophrénie...


Outre l'Allemagne, des campagnes de stérilisations forcées furent pratiquées aux USA, Danemark, Norvège, Suède et Suisse. Ces persécutions furent pratiquées au nom de la pseudoscience de la santé mentale et des théories génétiques des maladies mentales et pas au nom du nazisme.


L'union soviétique inventa la "schizophrénie progressive" pour désigner le manque d'entrain envers le régime, publia très sérieusement sur le sujet (cela ressemble au DSM) et traita la nouvelle maladie par les nouveaux neuroleptiques à fortes doses...


Réferences:

Psychiatry and the dark side: eugenics, Nazi and Soviet psychiatry,


Irmfried Eberl: psychiatry and the Third Reich – extra

http://bjp.rcpsych.org/content/206/4/315

http://geopolis.francetvinfo.fr/leuthanasie-dans-lallemagne-hitlerienne-le-prelude-de-la-solution-finale-41547

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire